Mot du Directeur

L’UFR Sciences de l’ingénieur devra être le regroupement de Grandes Ecoles d’excellence [...]

Professeur
Meissa FALL
Lire la suite...









Bookmark and Share

UFR SI - RSS
Séminaire UFR SI :: Dr Matar Ndiaye, sur Le Bassin du Rift du Secteur de Thiès-Diourbel : Un Potentiel Réservoir de Gaz?

Ce Mercredi 04 mars 2015 à 15h00 à la salle informatique de la direction de l'UFR SI, Dr Matar Ndiaye, Sismostratigraphe et Sédimentologue à l'Institut des Sciences de la Terre (IST) de Dakar  animera un séminaire portant sur le sujet : Le Bassin du Rift du Secteur de Thiès-Diourbel : Un Potentiel Réservoir de Gaz?

Résumé:

Une réinterprétation de lignes sismiques 2D dans la région de Diourbel et Thiès, en intégrant des données gravimétriques, magnétiques et de forages, a permis d’améliorer la connaissance du socle du bassin de marge passive sénégalo-mauritanien.
La phase anté-rift d’âge précambrien-paléozoïque est bien distincte de celle syn-rift probablement du Permo-Trias au Jurassique moyen. Le rifting, associé à des failles décrochantes, divise la marge ouest africaine en une série de compartiments alignés N-S. La phase syn-rift, qui remplit ces demi-grabens, met en évidence les périodes d’accélération et de ralentissement de la subsidence. Le volcanisme tholéiitique, marquant la première phase d’ouverture dans les bassins péri-atlantiques, est confirmé et traverse les dépôts syn-rift. Il serait d’âge jurassique. L’étude du remplissage post-rift montre des séquences essentiellement siliciclastiques dans un environnement de dépôt marin plus ou moins interne. L’influence structurale, présente au moins jusqu’à la fin du Crétacé, fait la particularité du bassin sénégalo-mauritanien par rapport aux autres bassins de marge passive.

Du point de vue importance pétrolière, les dépôts de syn-rift pourraient être un objectif potentiel pour l’exploration profonde. Cela requerrait une grille sismique plus dense, et idéalement un puits profond.